AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Brouillons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derp
Meme Lord
avatar
Messages : 494
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
Localisation : Homeless
Emploi/loisirs : Jobless
Humeur : Speechless

MessageSujet: Brouillons   Dim 7 Mai - 22:04





Trippin'
“So what do you think the physical effect was?"


Le métro japonais était bien des choses. Doté d’une réputation irréprochable, notamment pour la courtoisie et l’honnêteté de sa faune, mais également la propreté irréprochable de ses barres, sur lesquelles je ne m’amuserais cependant pas à manger pour étayer cette théorie, on a cependant tendance à oublier qu’il s’agit du métro. Le métro, par définition, n’est pas un endroit agréable, peu importe sur quelle parcelle du globe l’on se trouve. On aimerait bien qu’un tour dans cette boite en ferraille soit aussi fun qu’écouter Funky Town, mais les concepteurs avaient visiblement à cœur de rendre cette expérience aussi déplaisante que possible. Et on commence bien évidemment par l’exiguïté de l’engin dans lequel on finit compresser aux heures de pointe, façon sardines en boite. Je n’évoquerai même pas l’idée soi-disant brillante de celui qui s’est dit « tiens, et si on ne les faisait voyager presque exclusivement sous terre. Ce serait rassurant, non ? »
Non.
Mais, me demanderez-vous, si vous ne souffrez ni d’agoraphobie ni de claustrophobie, est-ce si terrible de voyager en métro dans notre belle capitale ? A cela je vous répondrai que même éduquer, la bêtise humaine est un facteur à ne pas négliger. Le métro, c’est quelque chose à ce niveau-là, à moins que ce ne soit le manque de lumière et d’espace qui rendent ces pauvres gens plus idiots que d’habitude. Dans tous les cas, vous les avez probablement déjà croisé ; les poivrots, les groupes qui ne contrôlent pas leur débit sonore, les mains baladeuses qui mériteraient probablement d’être coupés, sans parler des pénis sauvages que l’on peut parfois surprendre au détour d’un wagon, les soirs de pleine lune.
Mais je ne suis pas là pour expliquer à quel point ce moyen de transport me parait peu recommandable. Je suis là pour vous parler de l’un de ces individus qui ne vous aideront pas à trouver le trajet plus supportable, au contraire.
Vautrer sur deux sièges, parce que les gens ne se battent pas déjà suffisamment pour ne pas avoir à supporter la position débout, l’œil vitreux et dont les vaisseaux sanguins étaient anormalement visibles, notre protagoniste n’avait pas vraiment le profil du voyageur bienveillant. Il n’était pas bruyant cela dit, mais son haleine embaumé subtilement le wagon. Et ce n’était pas du tabac, pas seul en tout cas, qui le rendait mou comme un verre, tout juste capable de lever le bras, puis le majeur pour protester contre le môme sur le siège d’à côté qui le regardait avec curiosité, les yeux ronds comme la sucette qu’il venait de se fourrer dans le gosier.

Hiro n’avait pas la moindre idée de ce qu’il foutait là, ou du moins il avait sa théorie sur le sujet mais, jusqu’à preuve du contraire, les petits bonhommes verts qui vous kidnappent pour vous asseoir de force dans le métro, ça n’existe pas. Alors nous partirons du postulat qu’il a bêtement loupé son arrêt et, à force d’être dans cette boîte infernale, a fini par oublier qu’il voulait simplement rentrer chez lui. C’était loin d’être une première, surtout quand la fumée venait lui embrumée les pensées, et nous n’en parlerions même pas s’il s’était contenté de rester dans le wagon jusqu’à ce qu’il pense que peut-être, peut-être il devrait rentrer. Il n’était que 23h, mais quand même.
Ce qu’il y avait d’intéressant, cette fois-là, c’est qu’à force de regarder le tableau des arrêts, parce que les petites lumières étaient grandement récréatives, il lui était venu une idée. Une idée un peu bête, ou brillante, selon le point de vue, mais une idée quand même. Haruto devait bien être chez lui à cette heure-là. Et si… Et si il allait lui rendre une visite ? Et si Jihoon était là-bas lui aussi ? Et si… Et si il le traitait de goujat ou non, non mieux… De poudre de perlimpinpin ? Excellent.
Si la seule qualité de Hiro jusque-là était son silence, les autres voyageurs pouvaient désormais s’agacer de son rire particulièrement sonore.

Le chemin jusqu’à la modeste demeure de monsieur Kamiya fut aussi laborieux que la réflexion tortueuse d’Hiro. Curieusement cohérente quoi qu’un peu chancelante, mais le coupable pour cette démarche incertaine se trouvait dans son sac à dos et portait un nom russe qu’il serait bien incapable de prononcer après en avoir si généreusement consommé. D’ailleurs, il n’allait pas se priver d’une petite gorgée du courage avant ce qui s’annonçait être une guerre verbale d’une brutalité extrême.
Reconnaître la bonne porte était aussi un obstacle inattendu contre lequel il fallut persévérer quelques longues minutes avant qu’enfin, il puisse toquer et déclarer sa présence aussi subtilement et élégamment que possible.

― Hey mon gars, j’espère t’es pas en train de baiser avec ta blonde parce que moi j’suis pas venu ici pour souffrir, ok ? Faut qu’on parle !
made by pandora.

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingdisaster.forumactif.org
Derp
Meme Lord
avatar
Messages : 494
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
Localisation : Homeless
Emploi/loisirs : Jobless
Humeur : Speechless

MessageSujet: Re: Brouillons   Mar 9 Mai - 1:09

Gentlemen

Onodera Seiji
(past) Ami d'enfance, amour non réciproque, fantôme
(c) PATHOS
AMIANTE


Kim Shuya
(past) d'inconnu à ami à inconnu
(c) PATHOS
AMIANTE


Lee Jin Seok
Sentiments influencés & ami influençable
(c) PATHOS
AMIANTE

Lee Ji Hoon
Deux chiens se disputent le même os
(c) PATHOS
AMIANTE


Kamiya Haruto
attachement lucidement fou & follement lucide
(c) SWAN
AMIANTE


Blackwell Jared
Aimant crasseux, amant dangereux
(c) SWAN
AMIANTE


Suzuki Tomoya
L'inconnu
(c) SWAN
AMIANTE

Choi Gabriel
Narcisse, lumineux & glorieux devrait-il apprendre à se taire ?
(c) SWAN
AMIANTE


Sanada Mirai
Bulldog aux abois sans raison apparente
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


Sakuta Hiromu
Curieux spécimen, opportuniste & bienveillant
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


Tanaka Yuya
Cheveux sur la soupe, soupe au lait
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE

Matsuda Kiyoshi
Curiosité, rarement à l'aise, rouge, très rouge.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE



_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingdisaster.forumactif.org
Derp
Meme Lord
avatar
Messages : 494
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
Localisation : Homeless
Emploi/loisirs : Jobless
Humeur : Speechless

MessageSujet: Re: Brouillons   Mer 10 Mai - 18:50

Ladies

Nakakita Momo
(past) métaphore d'une balle en plein cœur
(c) PATHOS
AMIANTE


kanamori hana
l'inconnue
(c) PATHOS
AMIANTE


tanegashima asuka
la bague au doigt devant les caméras
(c) PATHOS
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE



_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingdisaster.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Brouillons   

Revenir en haut Aller en bas
 

Brouillons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Accepter les brouillons où comment faciliter la rédaction des RP.
» Brouillons
» [TEXTES] Répertoires de mes pensées... ♡ (brouillons)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walking Disaster :: 화양연화 :: UNTITLED-